Le Botox aura bientôt une nouvelle indication

l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) autorise désormais une nouvelle indication pour la toxine botulique Botox* (Allergan) dans l’incontinence urinaire chez les patients souffrant de sclérose en plaques (SEP).

Le Botox*, qui dispose d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) nationale, a obtenu un avis favorable dans « le traitement de l’hyperactivité détrusorienne conduisant à une incontinence urinaire non contrôlée par un traitement anticholinergique chez les patients atteints de SEP et n’utilisant pas l’autosondage comme mode mictionnel ».
La posologie est la dose de 100 U répartie en 30 points d’injection.

Historiquement, l’agence avait donné un avis défavorable indiquant que la commission « souhaitait surseoir à statuer dans l’attente d’éléments complémentaires, notamment sur l’amélioration de la qualité de vie apportée par le traitement, la préservation du haut appareil urinaire, des précisions sur les cas d’infection urinaire observés et sur le suivi des patients à la fin de l’essai »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *