Pourquoi l’introduction en bourse d’une start-up de Montpellier marque-t-elle une petite révolution dans le secteur pharmaceutique ?

Il faut se rendre à Jacou, près de Montpellier, dans un ancien garage qui abrite un immense open-space. C’est là que vous trouverez MedinCell, une start-up de l’industrie pharmaceutique. Depuis 2009, ce laboratoire développe des médicaments, dont deux sont au stade d’essais cliniques. Sans ouvrir le capital, cette entreprise a investi 100 millions d’euros en R&D et a recruté 100 salariés, qui d’ailleurs sont tous actionnaires.
La société pharmaceutique vient de lancer, en septembre son introduction sur Euronext Paris. Elle espère lever entre 34,1 et 45,1 millions d’euros.

Une forme galénique révolutionnaire

MedinCell est à l’origine d’une technologie unique de reformulation de médicaments existants, sous forme injectable et à action prolongée. Appelé « Bepo », cette technologie permet la délivrance contrôlée d’un actif pharmaceutique sur plusieurs jours, semaines ou mois. Comment cela fonctionne ? Une injection sous-cutanée forme un dépôt de polymères de quelques millimètres qui se résorbe au fur et à mesure qu’il libère le médicament jusqu’à disparaître. Cette nouvelle forme galénique vise à améliorer l’observance, donc l’efficacité des traitements, ainsi qu’à mieux répartir la diffusion du principe actif.

Premières applications pharmaceutiques

Grace à cette introduction en bourse, MedinCell souhaite lever entre 34,1 et 45,1 millions d’euros. Deux produits phares sont en étude clinique aux Etats-Unis : le premier, est dédié à la schizophrénie, (phase III en partenariat avec le laboratoire Teva), et le second, cible la douleur et l’inflammation postopératoire orthopédique, en phase II avec le canadien AIC.
Il y a quelques mois, la Fondation Bill & Melinda Gates a versé 3,5 millions de dollars pour tester en préclinique un contraceptif à longue durée d’action : une injection biodégradable en six mois. De quoi marquer encore un peu plus l’intérêt pour cette entreprise qui ouvre le secteur pharmaceutique vers de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *