Tout savoir avant de commencer un sevrage tabagique.

Quels sont les notions clés à savoir avant de se lancer dans un sevrage tabagique ?

Comment procéder : une démarche en 3 étapes.
Dans un premier temps, avant de commencer un sevrage, il est important d’évaluer sa consommation et sa dépendance. Réalisez un test de Fagerström ou faites une approximation de votre consommation quotidienne de nicotine : 1 cigarette = 1 mg. Ainsi, votre médecin et votre pharmacien seront à même de vous apporter une réponse adaptée à votre dépendance.
Dans un deuxième temps, lors de votre sevrage, surveillez l’apparition de signes marquant un sous-dosage (envie de fumer, irritabilité) ou traduisant un surdosage (palpitations, diarrhées, nausées, insomnies).
Enfin, fixez vous des paliers de décroissance. En effet l’idéal est de commencer par un dosage élevé, afin de diminuer progressivement tous les mois environ. La durée d’un sevrage peut varier de 6 semaines à 6 mois.

Les formes médicamenteuses disponibles.
Les patchs : ils sont dosés pour une durée de 16 heures (Nicoretteskin ® 10, 15, ou 25 mg) ou pour une durée de 24 heures (Nicopatch ®, Nicotinell TTS®, Niquitin® 7, 14 ou 21mg). Ils doivent être appliqués le matin au réveil sur une peau sèche, saine et de faible pilosité (face interne du bras, haut du dos ou de la fesse par exemple). Notez qu’il est important de changer quotidiennement l’emplacement de pose du patch afin de réduire les risques de réaction cutanée. La sensation de picotement dans la première demi-heure est cependant normale.
Les gommes à mâcher : dosées à 2 ou 4 mg de nicotine, elles ne délivrent en réalité que la moitié de leur dose. Une gomme à mâcher peut donc se substituer à une cigarette. Pour une bonne restitution de la nicotine, il est nécessaire de mâcher la gomme puis de la placer contre la muqueuse pendant 10 minutes. Renouveler ces périodes de mastication/pause pendant 30 min.
Différents goûts sont bien sûr disponibles : Nicorette® sans sucre, fruit, menthe fraiche, menthe glaciale / Nicotinell® sans sucre, menthe ou fruit.
Les comprimés sublinguaux ou à sucer : contrairement aux gommes, ces derniers libèrent l’intégralité de la nicotine qu’ils contiennent. Ils ne doivent être ni mâchés ni croqués. Là encore, il y en a pour tous les goûts : Nicorette microtab® 2 mg classique ou citron / Nicopass® 1,5 ou 2,5 mg menthe fraiche, reglisse menthe ou eucalyptus / Nicotinell® 1 ou 2 mg menthe / Niquitin® 2 ou 4 mg classique ou menthe fraiche.

Conseils : 
Dans certains cas, un avis médical peut être important : forte dépendance (Fagerström >6, état dépressif, co-addiction, grossesse, pathologie cardiovasculaire, hypertension, diabète).D’autre part, le sevrage tabagique par les médicament peut constituer le complément d’un autre type de prise en charge : acupuncture, hypnose…

alors ? prêt ?

Comments
  1. fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *