RTU Truvada, tout savoir sur le traitement préventif du SIDA –PrEP-

186762_vignette_truvada2

Depuis quelques semaines un traitement préventif du SIDA existe en France. Il est remboursé par la sécurité sociale. Doc Pharma répond à toutes les questions que l’on se pose sur ce médicament.

Qu’est-ce que le Truvada ?
TRUVADA est une association fixe de deux inhibiteurs de la transcriptase du VIH, l’emtricitabine (analogue nucléosidique) et le ténofovir disoproxil fumarate (analogue nucléotidique).
Il est utilisé depuis plusieurs années dans le traitement du VIH-1 en association avec d’autres médicaments. Depuis Janvier 2016 il peut aussi continuer un traitement préventif du SIDA. Il sera pris seul, en continue ou de façon épisodique.

Qui peut prescrire ce traitement préventif ?
La prescription de TRUVADA dans le cadre de cette RTU est réservée aux médecins hospitaliers expérimentés dans la prise en charge de l’infection au VIH. Le traitement par TRUVADA en PrEP sera prescrit pour une durée de 1 mois maximum pour la prescription initiale, puis par période de 3 mois maximum. L’ordonnance doit porter la mention « Prescription sous RTU ». Les modalités de dispensation de TRUVADA dans le cadre de cette RTU sont les mêmes que celles de l’AMM, à savoir en pharmacies hospitalières ou en officines de ville.

Et ensuite ?
L’instauration d’un traitement par TRUVADA en PrEP requiert un suivi particulier des sujets traités visant à s’assurer de son observance, de l’efficacité et de la tolérance du traitement. Les consultations de suivi seront effectuées à la fin du 1er mois de traitement puis tous les 3 mois jusqu’à l’arrêt de TRUVADA en PrEP.
Ce suivi permettra :
– de vérifier l’absence de séroconversion au VIH (sérologie VIH),
– de vérifier l’observance au traitement,
– de rechercher des effets indésirables de TRUVADA (interrogatoire, bilan sanguin rénal…) et de faire une déclaration d’effet indésirable au CRPV le cas échéant y compris en cas de séroconversion VIH (situation qui correspond à une absence d’efficacité du traitement).
– de dépister d’éventuelles IST et co-infections au VHB/VHC
– de déclarer les éventuels effets indésirables au Centre Régional de Pharmaco vigilence.
– et d’informer à nouveau le sujet sur les méthodes de prévention du VIH.

TRUVADA sera pris de préférence avec un repas ou une collation.

A qui s’adresse ce médicament préventif ?

Dans le cadre de la RTU, TRUVADA est indiqué dans la prophylaxie pré-exposition au VIH chez les personnes âgées de 18 ans et plus à haut risque d’acquisition du VIH par voie sexuelle en tant qu’outil additionnel d’une stratégie de prévention diversifiée. Il revient au prescripteur de réaliser une analyse exhaustive du risque d’acquisition du VIH avant la prescription de TRUVADA dans la PrEP. Les éléments de caractérisation du risque devront être notés dans la fiche d’initiation de TRUVADA en PrEP. Cette fiche d’initiation fournit un guide sur les éléments à prendre en compte afin d’évaluer les situations à haut risque d’acquisition du VIH par voie sexuelle.

L’utilisation du TRUVADA dans la PrEP s’intègre dans une stratégie de prévention diversifiée de la transmission du VIH par voie sexuelle. Cette stratégie comporte une information détaillée sur la transmission du VIH et ses méthodes de prévention, la promotion de l’usage de préservatifs, le recours au dépistage régulier du VIH et des autres infections sexuellement transmissibles qui peuvent faciliter l’acquisition du VIH, la connaissance de la sérologie VIH du/des partenaire(s) et le recours au « Treatment as Prevention/TasP » chez le partenaire séropositif, le recours à la PEP (Prophylaxie post-Exposition).

Est-il toujours emboursé ?
Oui dans ce cas il est entièrement remboursé.

Il y a-t-il des effets indésirables ?
Le Truvada reste un traitement antivirale assez lourd qui peut avoir des effets toxiques sur les reins ; c’est pour cette raison qu’un suivi régulier par un médecin est obligatoire.

Comment prendre ce traitement ?
Seul le schéma d’administration quotidien en continu a été autorisé aux Etats-Unis où l’indication de TRUVADA en PrEP existe depuis 2012. Ce schéma est donc à privilégier.
– La dose recommandée est d’un comprimé à prendre une fois par jour par voie orale de façon Quotidienne/ en continu.
Il est également possible d’envisager un schéma non continu dépendant de l’activité sexuelle, 2 comprimés de TRUVADA dans les 24 heures précédant le premier rapport sexuel (et au plus tard 2 heures avant), puis 1 comprimé de TRUVADA toutes les 24 heures pendant la période d’activité sexuelle y compris après le dernier rapport sexuel et enfin 1 dernier comprimé de TRUVADA 24 heures plus tard. Ces deux dernières prises après les rapports sexuels sont très importantes pour une protection maximale.

Protège-t-il d’autre infection sexuellement transmissible ?
NON ! Ce traitement n’a aucun effet sur d’autres infections sexuellement transmissibles y compris les hépatites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *